22dix

Holidays never ends (PART I)

Un coup de tonnerre m’a éjecté du lit ce matin .Je vérifie l’heure sur mon vieux téléphone Sony Ericsson …7h45 ….. c’est trop tôt  je commence à 10h et j’habite à 10mn de la Galerie ! Mais qu’est ce que je vais faire ?…. je colle mon front à la fenêtre de mon appartement ….. Ooooooooh!!!! : Hoooorreur ! Septembre est là ! je veux dire le Septembre Parisien, le Vrai Septembre : pluie, vent, ciel noir …

Jusqu’à présent, n’ayant aucune progéniture à accompagner à l’école je n’ avais même pas remarqué que la rentrée des classes avait eu lieu ! Mais là je sais ,je le sens ,enfin …je sens surtout la fumée de cigarette des profs de l’école Pierre Loti qui prennent leurs cafés sous mes fenêtres.

Je me souviens, j’ai un flash  : mes nattes , mon appareil dentaire et moi tous les 3 soudés comme jamais, dans le hall d’entrée de l’école : je cherche ma classe …

Assise au bord de mon lit l’angoisse n’est plus très loin quand l’odeur de ma trousse « TA TON TANN’S  » me revient très précisément… Je regarde ma chatte… (un  petit chaton que j’héberge, sa mère l’ayant abandonné) et je songe « Tu ne peux pas savoir à quel point je suis contente d’etre adulte … Ce n’est pas tous les jours facile c’est sur ,  mais au moins on est responsable de soi …et je pense à ma démission que j’ai donné à NB fin Août, sans même avoir trouvé un autre emploi, sans même savoir ce que je vais faire et Où ? je vais le faire.

Mais tanpis …c’est mieux que le cartable.

Comme j’ai 1h devant moi je me recouche et regarde sur mon ordinateur les photos de cet été …. et c’est vrai que c ‘est quand bien d’être grand .

DESPERATES HOUSEWIVES IN ISTANBULGirls in Istanbul

Debut Juillet mes 3 amies de Londres débarquent pour un long weekend  mémorable, les Desperates Housewives feront un passage remarqué partout où elles iront . Le trio Anglo,Franco Espagnol passera comme une tornade séduisant petits, grands, gros, jeunes, vieux, ex,amis,poilus, moustachus.

4 jours successifs de « Sex and the City » et de « Hangover  » (je précise « Sex and the city » pour le coté CITY seulement : le style, les gossips, les talons hauts  et les cocktails . »Hangover  » pour le « Everything that happens in Istanbul stay in Istanbul ! »

Nous écumons boites de nuit; bars, restaurants, after, before …je ne sais plus …j’ ai du mal à suivre …d’ailleurs parfois je ne suis pas, je préfère rentrer et admirer avec délice la pyramide de boites de thé et infusions que les filles m’ont ramené, lire les effets magique de ma nouvelle crème Clinique qu’elles ont acheté au Duty et surtout déballer tous les magazines UK qui ont la grande qualité d’avoir un produit offert à l’intérieur .

Le matin du départ l’une d’entre elles se réveillera avec un doigt en forme de « Knackie ball » écrasée … écrasée oui …mais où ?   » Oh  well ! what the Hell ! … »

Le club Reina au bord du Bosphore,le plus bling bling, le plus grand, le plus » tube de l’été »  Quand on est grand on peut y aller …

http://www.reina.com.tr

Jxx

Publicités
Cette entrée a été publiée le septembre 19, 2012 à 10:38 . Elle est classée dans Uncategorized et taguée , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

2 réflexions sur “Holidays never ends (PART I)

  1. Le , Valoufoufounou a dit:

    Oh là là, Reina, ça me rappelle de vieux souvenirs….;) Y a toujours les milliardaires qui débarquent en yacht ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :